Restructuration d’Airbus Defence and Space (ADS)

 

Un article de Philippe Charpin, Responsable CFTC pour ADS        

                                                                                                                                                                                                                                                                Secouez-moi…secouez-moi….           

Présentation avant la pandémie Covid19

Cette Division d’Airbus emploie 34 000 personnes, dont 13 000 en Allemagne, plus de 7 000 en France et contribue pour environ un cinquième au chiffre d’affaires du groupe.

La cause principale émane essentiellement des difficultés persistantes sur le programme A400M et dans une moindre mesure, sur le marché des satellites, la division est bien positionnée mais a connu un ralentissement et moins de rentabilité interne, ainsi que des reports de contrats dans le domaine de la Défense…

Salariés ADS -2362 postes / En France -404  Vs Actionnaires (Dividendes +9% l’année précédente)                             

Les pourcentages effectifs : 5,6% en France, 6,4% en Allemagne, 6,9% en Espagne, 8,7% au Royaume Uni.

Voici les questions que posera la CFTC  lorsqu’il y aura des réunions IRP dédiées  :

  • Quel est le rapport de ces pourcentages avec l’activité A400M dans chaque pays ?
  • Comment justifier le pourcentage en France compte tenu de notre activité marginale sur l’A400M ?
  • Est-ce que les filiales françaises (SLC, Cyber, Stormshield, GEO…) sont impactées ? Et pourquoi ?
  • Comment la Direction compte garder le savoir et les compétences?
  • Préserve-t’on le bon déroulement de nos projets, garantissons-nous nos engagements ?
  • Comment se déclinent les réductions service par service ?
  • Si la Direction n’enclenche pas de plan social (PSE), envisage-t-on une autre forme de plan ?
  • Quelles seront les mesures d’accompagnement ?
  • L’activité spatiale est également ciblée : comment les récentes intentions de commandes sont-elles traitées ?

Beaucoup de questionnements….et encore une nouvelle source d’inquiétude qui vient s’ajouter à celle du potentiel futur déménagement du site d’Elancourt.

ET APRES, comment vont travailler « CEUX QUI RESTENT » : les conséquences négatives des plans précédents Astrium et Cassidian (2014) sur les personnes et les affaires sont toujours sensibles.

Les restructurations se suivent et se ressemblent. Elles sont toujours là pour prétendument préparer l’avenir.

Mais concernant la résolution des vrais problèmes, peu de changement :

  • Les guerres intestines sont la norme,
  • Les solutions que nous développons existent en double ou en triple dans notre catalogue,
  • Les processus internes changent souvent, et ne sont pas orientés vers la simplification.

Doit-on y voir le début d’un bras de fer entre Airbus et les Etats allemand et espagnol concernant respectivement le remplacement des Tornados et la participation d’Indra au FCAS (futur avion de combat) ?

En résumé : les Etats demandent à ADS de poursuivre son activité, ADS demandant aux Etats en contrepartie de tenir leurs engagements et en particulier de conclure les appels d’offres en cours.

Pendant la crise sanitaire, le volet réduction des effectifs de la restructuration d’ADS est suspendu, on poursuit néanmoins sur le volet réorganisation. La situation d’ADS est perçue comme préoccupante mais d’une manière moins « consternante » qu’aux Avions.

Mais la crise va avoir des impacts humains et économiques hors normes, très difficiles à appréhender.

La situation sera donc réévaluée avant l’été, si le contexte le permet. Les chiffres pourront alors être adaptés ou confirmés, mais certainement pas annulés…

Affaire et informations à suivre…

Philippe Charpin, Responsable CFTC pour ADS et Coordinateur Adjoint CFTC Groupe

Contact : Philippe.charpin@airbus.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

#COVID-19 Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise

  Le gouvernement a  présenté le 31 août aux partenaires sociaux un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise...

Groupe Airbus : ne nous précipitons pas !

  La Fédération CFTC de la Métallurgie a pris acte des annonces de la Direction du Groupe Airbus qui entend supprimer 15.135 emplois, dont 5.138...

Alternants et apprentis : quelles perspectives ?

  La CFTC a toujours été attachée à l’Alternance et à l’Apprentissage qui permettent à une Entreprise comme Airbus de former ses futurs talents. Dans un monde où tout va  de plus...

Nous Connaître

Dans un monde en constante évolution construisons un nouveau contrat social

CDD, CDI, intérim, chômage, formation, temps partiel, création d’entreprise, congé parental, les risques de rupture qui jalonnent la vie professionnelle se multiplient… La vie d’un actif ne saurait se résumer au statut de salarié. La souplesse est de mise, mais elle ne doit pas être un engrenage vers la précarité.

Découvrez notre projet

Retrouvez la CFTC Métallurgie sur :

Téléchargez le magazine

Téléchargez le magazine

Téléchargez

Adhérez

Adhérez à une organisation syndicale, pour être acteur de votre vie professionnelle.

La CFTC, c’est vous !

Rejoignez la CFTC

Contact

Contactez la fédération ou l’un des syndicats CFTC Métallurgie

Nous écrire

Toute la CFTC Métallurgie dans votre poche

Découvrez l’application mobile disponible sous iOS et Android  et soyez informé(e) en temps réel des dernières actualités de la CFTC Métallurgie.