Révolution numérique : Libre ou en prison, laisse-moi jouir !

#Rencontres de Montligeon

L’extraordinaire succès du numérique – IA comprise – et de la pénétration des outils connectés est due au fait que le marketing de ces produits a été très efficace, avec un design effectué en amont des besoins, puis, des promesses érigées en besoins. Mieux : le terreau sur lequel ce succès s’est fondé est celui des besoins de l’individualisme sociologique.

Un tout petit peu d’histoire :

  • Platon et Socrate (-2500 ans) : l’émergence de la personne. Apogée avec le message chrétien.
  • 1500 : avec la Réforme protestante. Emergence de la primauté de l’individu, considéré en dehors de sa communauté.
  • 1600-1800 : Relativisme des Lumières et Révolution française. Fin sociologique du sacré
  • 1830 : Révolution industrielle,

Alexis de Tocqueville a admirablement annoncé que l’individualisme (qui casse les liens sociaux) fait le lit des totalitarismes, puisque l’ensemble du collectif est délégué à l’Etat. C’est ce qu’il appelle la « servitude volontaire », le « totalitarisme doux », repris par Huxley.

Aujourd’hui, c’est à des entreprises privées, les GAFA, que nous confions notre vie privée : données, suggestions de décisions de vacances de resto….Mais quand on y pense de près, GAFA et ETAT, c’est un peu la même chose puisque les Etats sont soumis à l’économique.

Nous avons été prêts à sacrifier notre liberté pour l’égalité (XIXème et XXème : socialisme) et aujourd’hui, pour la sécurité (caméras, etc…), la santé (fichiers de santé numérique partagés, assurances, candidatures…), notre plaisir (smartphones et services gratuits). Nous acceptons que des externalités s’occupent de tout, c’est si pratique ! Il faut relire Tocqueville : le totalitarisme guette « amusez-vous, on s’occupe du reste et surtout ne vous occupez plus de la chose publique ». Et d’ailleurs, la majorité de nos concitoyens répond : « ça tombe bien, ça nous gave, d’ailleurs, on ne vote plus ».

L’antidote à cette in-différence horizontale de gens indifférents et platouilles est le retour à une verticalité qui nous unit dans une même finalité.

Le syndicalisme doit promouvoir la différence, l’idée de vocation personnelle et de communauté de nature. « Le seul rempart contre le risque totalitaire, c’est la spiritualité », disait Tocqueville. Le retour à une forme de transcendance, de métaphysique partagée est notre planche de salut social. Les jeunes qui viennent à Montligeon ne sont pas désespérés, au contraire, ils sont d’une générosité énorme, ils aiment aimer, et les technologies digitales peuvent démultiplier ce potentiel extraordinaire. Entrons dans l’espérance pour ce monde, malgré et avec le numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Pourquoi nous étions dans la manif à Paris ce 10 décembre

La CFTC métallurgie des Yvelines était, pour la deuxième fois, dans la manifestation contre le projet de réforme des retraites. Pourquoi ? Précisons tout d’abord que...

Travailler plus? On le fait déjà !

Pour le CERAS, Centre d’Etude et de Recherche en Action Sociale, duquel la CFTC est partenaire, le Travail est toute activité humaine créatrice de valeur...

Nouveau président Confédéral : Cyril Chabanier

A découvrir ici  (entre autres).    

actualités CFTC métallurgie

Florent Veletchy sur “Captain CSE”

  La chaîne Youtube Captain CSE (“bienvenue dans l’océan des CSE”) a interviewé récemment Florent Veletchy, de la CFTC Airbus, sur ses fonctions à la...

L’aéronautique de demain

Le 21 octobre 2021,  la Fédération CFTC Métallurgie organisait une série de conférences sur l’aéronautique du futur. Parmi les invités, Pierre Duval, expert aéronautique, spécialiste...

Revue de presse de la CFTC Métallurgie

Pour complétez cette revue de presse, suivez-nous également sur Twitter  JANVIER 2022 La Dépêche La première Alpine électrique sera produite à Dieppe : Renault va...

Nous Connaître

Dans un monde en constante évolution construisons un nouveau contrat social

CDD, CDI, intérim, chômage, formation, temps partiel, création d’entreprise, congé parental, les risques de rupture qui jalonnent la vie professionnelle se multiplient… La vie d’un actif ne saurait se résumer au statut de salarié. La souplesse est de mise, mais elle ne doit pas être un engrenage vers la précarité.

Découvrez notre projet

Retrouvez la #Yvelines sur :

Téléchargez le magazine

Téléchargez le magazine

Téléchargez

Adhérez

Adhérez à une organisation syndicale, pour être acteur de votre vie professionnelle.

La CFTC, c’est vous !

Rejoignez la CFTC

Militez

Militer à la CFTC, c’est être constructif et faire vivre un projet de société.

Militez avec la CFTC

Toute la CFTC Métallurgie dans votre poche

Découvrez l’application mobile disponible sous iOS et Android  et soyez informé(e) en temps réel des dernières actualités de la CFTC Métallurgie.